D.B.John, L'étoile du Nord, traduit de l'anglais par Antoine Chainas

 

Jenna, jeune américaine afro-coréenne  ne s’est jamais remise de la disparition de sa sœur jumelle Soo Min lors d’un voyage en Corée du Sud.  D’après les autorités, il s’agit d’une noyade accidentelle avec son amoureux mais les corps n’ont jamais été retrouvés et  Jenna a le pressentiment qu’on lui  cache la vérité. En parallèle de ses activités d’enseignante à l’Université, elle étudie avec  parcimonie la péninsule coréenne. Quand la CIA l’approche afin de s’occuper de dossiers concernant la Corée du Nord,  elle voit une occasion unique de partir à la recherche de sa sœur.

Le Colonel Cho vit à Pyongyang et  se voit promu par le grand leader Kim Jong-un. Il  est envoyé à New-York pour des négociations bilatérales. Avant son départ, il apprend que les autorités détiennent des informations sur sa famille qui pourraient entraîner sa perte.

Pas très loin de là, Moon une vieille coréenne  qui fait partie des travailleurs sciemment affamés par le grand dirigeant, essaie d’agrémenter son quotidien en se livrant à du marché noir. Elle a déjà tout perdu alors elle n’a pas peur et elle saura affronter les milices locales quand ce sera nécessaire.

Ces trois personnages, dont l’histoire est racontée en parallèle, vont voir leurs chemins se croiser….

L’étoile du Nord est un roman d’espionnage haletant et glaçant,  une plongée abyssale en Corée du Nord. Extrêmement bien documenté, on découvre avec effroi ce pays aux allures de milieu « carcéral où règne la terreur. Le peuple est affamé, les cadres du parti terrorisés.  Chaque promotion peut annoncer une chute qui n’en sera que plus grande.

Un livre assez visionnaire quand connaît les soupçons de  purges fin mai suite au  sommet raté Kim Jong un-Trump qui s’est tenu à Hanoï en début d’année.

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
 
 
Rebecca Lighieri, Les garçons de l'été

 

Les garçons de l'été sont frères et s'appellent Thadée et Zachée. Issus d'une famille bourgeoise de Biarritz, ils pratiquent le surf depuis leur plus jeune âge. Ils sont beaux, intelligents et font le bonheur de leurs parents. La vie bascule le jour où Zachée téléphone pour annoncer que  Thadée a eu un très grave accident. Suite à ce drame, la cellule familiale va alors se fissurer et la réalité va surgir de derrière ce monde d'apparences.

C'est un formidable polar sociologique. Le suspense est à son comble jusqu'à la fin.

Par contre, après l'enthousiasme provoqué  par ce livre, ne faites pas l'erreur de vouloir lire le premier polar de Rebecca Lighieri (c'est en réalité un pseudo, il s'agit d'Emmanuelle Bayamack Tam) "Husbands" qui est vraiment   très décevant pour ne pas dire médiocre.

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
Louise Penny, le beau Mystère, traduit de l'anglais (Canada) par  Louise et Claire Chabalier Actes Sud

 

Très beau roman policier de Louise Penny que j'ai abordé avec réticence car, contrairement à tous les précédents, l'histoire n'a pas lieu dans le village de three pines dont les habitants sont presque devenus des amis. L'intrigue se situe cette fois ci dans une magnifique abbaye cachée au fin fond de la forêt québécoise. Elle est habitée par une communauté de moines gilbertins dont le monde entier ignore l'existence jusqu'à la sortie d'un disque de chants grégoriens qu'ils interprètent et qui, contre toute attente connaît un immense succès. Peu de temps après, un moine est assassiné et pas n'importe lequel; le chef d'orchestre du choeur. Le commissaire Gamache, chargé de l'enquête, va s'installer avec son adjoint dans ce lieu magnifique le temps de résoudre le mystère. Un huis clos qui nous tient en éveil jusqu'au dénouement et qui nous donne envie de découvrir les chants grégoriens!

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
 
Yrsa Sigurdardottir, ADN, traduit de l'islandais par  Catherine Mercy, Actes Sud

 

Encore un livre qui nous vient du Nord!

Un polar glaçant,extrêmement bien mené.

Quatrième de couverture

Elísa Bjarnadóttir méritait d’être punie. Elle devait payer. Mais quelle faute pouvait justifier une telle violence ? On vient de retrouver la jeune femme à son domicile, la tête en­tourée de gros scotch, exécutée de la façon la plus sordide. L’agonie a dû être atroce. Sa fille de sept ans a tout vu, cachée sous le lit de sa mère, mais la petite se mure dans le silence. Es­pérant l’en faire sortir, l’officier chargé de l’enquête se tourne alors vers une psychologue pour enfants. C’est sa seule chance de remonter jusqu’au meurtrier. Ce dernier n’a pas laissé de trace, juste une incompréhensible suite de nombres griffon­née sur les lieux du crime.
Alors que les experts de la police tentent de la déchiffrer, un étudiant asocial passionné de cibi reçoit à son tour d’étranges messages sur son poste à ondes courtes. Que cherche-t-on à lui dire ? Sans le savoir, il va se retrouver mêlé à l’une des séries de meurtres les plus terrifiantes qu’ait connues l’Islande.
Avec ce roman addictif et glaçant, au dénouement inatten­du, Yrsa Sigurðardóttir confirme son statut de reine du polar islandais.

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
 
Keigo Higashino, La maison où je suis mort autrefois, traduit du japonais par Yukata Makkino, Actes Sud

 

Sayaka Kurahashi est une jeune femme qui souffre d'amnésie. Aucun souvenir de sa petite enfance. Les premiers remontent à son entrée à l'école. Est-ce pour cette raison qu'elle va mal et qu'elle maltraite sa petite fille de trois ans ? A la mort de son père, elle reçoit une enveloppe qui contient une clé à tête de lion et un plan sommaire vers une maison isolée dans les montagnes. Sayaka voit une chance de comprendre l'origine de son mal être. Elle contacte son ancien petit ami pour l'accompagner dans cette quête qui la mènera bien plus loin qu'elle ne pouvait l'imaginer...

Un polar rondement mené. Un dénouement à la hauteur de la qualité de l'histoire !

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
Keigo Higashino, La maison où je suis mort autrefois, traduit du japonais par Yukata Makkino, Actes Sud

 

Sayaka Kurahashi est une jeune femme qui souffre d'amnésie. Aucun souvenir de sa petite enfance. Les premiers remontent à son entrée à l'école. Est-ce pour cette raison qu'elle va mal et qu'elle maltraite sa petite fille de trois ans ? A la mort de son père, elle reçoit une enveloppe qui contient une clé à tête de lion et un plan sommaire vers une maison isolée dans les montagnes. Sayaka voit une chance de comprendre l'origine de son mal être. Elle contacte son ancien petit ami pour l'accompagner dans cette quête qui la mènera bien plus loin qu'elle ne pouvait l'imaginer...

Un polar rondement mené. Un dénouement à la hauteur de la qualité de l'histoire !

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
Louise Penny, Nature morte, traduit de l'anglais par Michel Saint-Germain, Actes Sud

 

En plein cœur débute en automne, au Québec, alors qu'on découvre le cadavre d'une villageoise aimée de tous, un dimanche d'Action de grâce. L'inspecteur-chef Armand Gamache, qui dirige l'escouade des homicides de la Sûreté du Québec, est chargé de l'enquête. Ce meurtre est déroutant. Qui voudrait voir morte une vieille dame aussi gentille ? Le mystère s'épaissit à mesure que l'on met au jour des œuvres d'art que la victime a longtemps gardées secrètes. Naïves, primitives et troublantes, ces peintures touchent différemment tous ceux qui les voient. Le meurtrier est-il dissimulé dans le tableau ? Son mobile l'est-il également ? Est-ce un pur hasard si la victime avait décidé, quelques jours avant le meurtre, d'exposer son œuvre pour la première fois ? À mesure que l'inspecteur-chef Gamache approfondit son enquête, il découvre de sombres secrets enfouis et déterre d'affreux souvenirs. Quelque part, dans le joli village de Three Pines, quelqu'un n'est pas ce qu'il paraît être.

Les meurtres ont lieu dans des jolis petits villages et l'ambiance est toujours très familiale ! (...) un vrai régal.

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page
Louise Penny, Révélation brutale, traduit de l'anglais par Claire et Louise Chabelier, Actes Sud

 

C'est la stupéfaction dans le joli petit village de Three Pines quand un inconnu est retrouvé assassiné dans le bistrot d'Olivier et Gabi. Très vite, Armand Gamache et son équipe se rendent à l'évidence que le coupable se trouve forcément parmi les habitants. L'image idyllique de cette jolie bourgade, située dans les bois à une heure de route de Montréal, se fissure pour laisser apparaître un tissu de mensonges et de non dits. Qui est ce cadavre que personne ne semble connaître?

Pour quelle raison l'a t'on tué?

Cinquième volet d'une série dans laquelle nous retrouvons Three Pines et le célèbre enquêteur Gamache, Révélation brutale, a obtenu l’Agatha Award et l’Anthony Award du meilleur roman policier. Une enquête très bien ficelée. Nous vous conseillons également les précédents livres de Louise Penny.

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page

© 2023 par Espace Détente.  Créé avec Wix.com