L'amour derrière les barbelés (traduction conjointe Nicolas Werth)

Traduction LUBA JURGENSON  - Langue d'origine : RUSSE

À propos

Comme Doubar (éditions des Syrtes, 2021), ce recueil de cinq récits est consacré aux camps staliniens où l'auteur a passé quatorze ans de sa vie (1938-1952). Rescapé de la Kolyma, Demidov en a expérimenté et observé le fonctionnement dans ses infimes détails en tant qu'acteur et victime. Son expérience est divisée en séquences peuplées de personnages dont les situations illustrent toutes les facettes de la vie des camps. Il donne ainsi un tableau extrêmement précis de cet univers concentrationnaire. En tant que témoin fiable et impartial Demidov apporte ce qui n'est documenté par aucune archive historique : les sentiments, les émotions, les stratégies de survie...

Ces récits constituent un témoignage littéraire de valeur inestimable non seulement sur les faits et les pratiques des camps, mais également, sur les particularités de l'imaginaire des bagnards. Malgré la dureté déshumanisante de la routine des camps, ils connaissent des sentiments forts, notamment l'amour. À travers cette mise en scène de l'extraordinaire, Demidov parvient à dire la terrible « banalité » du Goulag

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Gueorgui Demidov

  • Traducteur

    LUBA JURGENSON

  • Éditeur

    Syrtes

  • Date de parution

    06/10/2022

  • Collection

    Litterature Etrangere

  • EAN

    9782940701322

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    408 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.9 cm

  • Poids

    476 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gueorgui Demidov

Gueorgui Demidov est né à Saint-Pétersbourg en 1909. En 1938, il a été arrêté par le NKVD en tant que «terroriste trotskiste», condamné à huit ans de travaux forcés et envoyé dans les camps de la Kolyma. En 1946, il est à nouveau condamné à dix ans. En 1951 il est relégué à Inta, dans la république des Komis. Il ne sera réhabilité qu'en 1958. Tous ses manuscrits lui sont confisqués en 1980 par le KGB et ne seront restitués à sa fille qu'en 1988, un an après sa mort.

empty