Graphic Novel

  • In waves

    Aj Dungo

    La perte d'un être cher et la façon dont on traverse le deuil, en surfant comme on peut la crête d'une grosse vague. Tantôt au-dessus de l'écume, tantôt envahi et fracassé par le poids de l'eau.

    Avec beaucoup de finesse et de pudeur, AJ Dungo, immortalise les instants de grâce de sa relation avec Kristen. La légèreté et l'émotion des premières rencontres, la violence du combat contre la maladie, la noblesse de la jeune femme qui se bat avec calme.
    Il évoque en parallèle leur passion commune pour le surf, l'océan. Et évite très justement l'écueil du pathos en intercalant dans son récit personnel, un petit précis d'histoire du surf.

  • La plus belle couleur du monde Nouv.

    Comment lui faire comprendre que c'est elle ?

    Rucheng est en 3e2, c'est la classe avec l'option beaux-arts. À part le dessin et les cartes à collectionner, il n'est intéressé que par une chose : attirer l'attention de Yun. Une élève brillante qui, en plus d'être assez mignonne, maîtrise parfaitement le dessin et les couleurs.
    Rucheng aime bien Yun. Elle est douce et talentueuse. Mais il se demande parfois s'il ne se passe pas quelque chose entre elle et le beau gosse de la classe, Wen Jun. Il faut dire qu'il a tout pour plaire : il est grand, ses parents sont riches et lui rapportent tous les gadgets dernier cri du Japon, il est bon en sport et il arrive même à se débrouiller en dessin. Tous les trois voudraient d'ailleurs pouvoir entrer à l'Académie des beaux-arts l'année prochaine. Les places sont limitées et il faudra redoubler d'efforts. Mais même en se donnant à fond, on ne peut empêcher les coups du sort. La vie est faite d'aléas, de hasard, tout arrive et parfois le talent et le travail ne suffisent pas pour réaliser ses rêves.

    Décrivant le quotidien simple et doux-amer d'un jeune garçon chinois des années 1990, ce roman graphique coloré de près de 600 pages se dévore avec la fraîcheur de l'adolescence qu'il dépeint.

  • Un roman graphique implacable sur la lutte pour les droits civiques aux États-Unis.

    Récit d'autofiction pionnier paru pour la première fois aux États-Unis en 1995, Stuck Rubber Baby retrace un parcours initiatique à la croisée du collectif et de l'individuel, entre lutte pour les droits des Afro-Américains et découverte intime de l'homosexualité...
    Clayfield, une petite ville du Sud des États-Unis au milieu des années 1960. Toland Polk est un jeune homme blanc timide. Grâce à ses amis Ginger, Mavis, Sammy et Les', Toland découvre l'envers du monde conventionnel dans lequel il a grandi, et sort peu à peu de lui-même pour soutenir la lutte contre les inégalités dont sont victimes les Afro-Américains. Il réalise par ailleurs qu'il est bien difficile de se découvrir homosexuel...
    25 ans après sa création, à l'heure où la lutte pour les droits des personnes homosexuelles continue, et tandis que grandit le mouvement Black Lives Matter, Stuck Rubber Baby permet de mieux saisir la culture d'un pays où le progressisme se heurte souvent aux menaces fascistes...

  • À seize ans, Sélène est une féministe militante admirée de ses amis. Elle ne craint pas les petits caïds, ni même les professeurs, et n'hésite pas à leur tenir tête. Mais un jour la provocation va trop loin, et Sélène est humiliée publiquement. Désormais l'adolescente n'a plus qu'une idée en tête : dénoncer les comportements sexistes au lycée, à la manière forte s'il le faut.

  • Et si les animaux prenaient la parole ? Entre le XVIIe et le XVIIIe siècle en France, il était possible de faire un procès à un animal. L'anecdote énoncée, on est en droit de se demander comment ce dernier pouvait se défendre au cours de la procédure... En réalité, le processus était aussi simple qu'ingénieux : il ne le pouvait pas. Bien heureusement, tout cela est terminé, nous avons évolué et sommes aujourd'hui loin de ces tristes pratiques moyenâgeuses.
    Dorénavant, il n'y a plus de procès en effet, mais la sentence est peut-être bien pire encore... Si les animaux pouvaient s'exprimer et nous expliquer posément tout ce que nous leur faisons subir, que diraient-ils ? Avec Lettre des animaux à ceux qui les prennent pour des bêtes Frédéric Brrémaud et Giovanni Rigano cherchent à répondre à cette question en adaptant en bande dessinée le livre engagé d'Allain Bougrain-Dubourg.
    Dans cet ouvrage militant, ils se glissent dans la peau des animaux de notre planète pour porter leurs voix et transmettre avec douceur et pédagogie les conséquences tragiques de nos actions. Bouleversant et instructif, l'ouvrage s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes et sensibilise en employant le ton de l'humour et en jouant d'une nouvelle perspective.

  • Habibi

    Craig Thompson

    Un récit onirique et sensuel, digne des Mille et une Nuits.
    Vendue à son mari alors qu'elle vient tout juste de quitter l'enfance, une jeune femme parvient à s'échapper et à se réfugier, en compagnie d'un petit garçon, sur une épave de bateau échouée en plein désert. Ensemble, dans des décors nimbés de magie, ils vont grandir en s'efforçant autant que possible de se protéger de la violence et de la dureté du monde, au rythme des contes, mythes et légendes racontés par la jeune femme...

  • « Moi je crois que plus on s'abîme, plus on est beau ».

    Le drame et la poésie s'invitent naturellement quand est évoquée la figure de cet acteur culte du cinéma français décédé à 35 ans après avoir joué dans 37 films et 27 pièces de théâtre. Un après-midi d'été de l'année 1982, chez lui face à un miroir, il se saisit de son fusil .22 Long Rifle, l'enfonce dans sa bouche et tire. Patrick Dewaere incarne l'idée de l'artiste écorché vif, dévoré par une existence intense et instable. De son enfance complexe et douloureuse, à son ascension en tant qu'acteur en passant par ses rencontres, ses amours et sa mort, ces pages content son histoire. C'est aussi un "voyage"parfois à la limite du fantastique, hanté par la fureur et la mélancolie.

  • Dune, le chef-d'oeuvre épique de science-fiction de Frank Herbert se déroulant dans un avenir lointain au milieu d'une société interstellaire féodale tentaculaire, raconte l'histoire de Paul Atréides alors que lui et sa famille acceptent le contrôle de la planète désertique Arrakis... Un mélange étonnant d'aventure et de mysticisme, d'environnementalisme, et de politique, Dune est une histoire puissante et fantastique qui jette un regard sans précédent sur notre univers et est ici transfigurée par son adaptation en roman graphique. Brian Herbert et Kevin J. Anderson ont conservé l'intégrité du roman original, et Raúl Allén et Patricia Martín ont réalisé de splendides illustrations. Le tout est magnifié par les couvertures de Bill Sienkiewicz. Découvrez ou redécouvrez cette saga incontournable !

  • June Branch mène une vie des plus tranquilles... jusqu'au jour où quatre criminels parviennent à s'évader de prison et enlever son petit ami, Liam. Pour leur échapper, June n'a d'autre choix que de se munir d'une arme étrange... une hache viking du VIIIe siècle ! Mais celle-ci est dotée de propriétés bien singulières : à même de décapiter un homme, elle laisse cependant les têtes fendues... conscientes ! Pour sauver Liam, June n'a plus qu'une seule solution : garder la tête (ou plutôt tout un panier de têtes) froide...

  • Comment vivre avec ses différences quand personne ne sait les expliquer ? Lusun n'est pas comme les autres. Elle déteste qu'on la touche, regarder les gens dans les yeux lui fait peur, le bruit la rend anxieuse et sa franchise maladroite pousse le monde à la considérer d'un oeil curieux... A l'école, tout le monde la rejette et à la maison, elle communique difficilement... Petit à petit, des idées noires s'immiscent dans son esprit : elle ne correspond pas à la norme et c'est un mal dont elle est la seule responsable.
    Aucun mot n'est posé sur ses différences, aucune explication ne lui est donnée sur ses états d'âmes... Pour apprendre à comprendre qui elle est vraiment, devenir autonome et s'accepter, Lusun traverse les vingt premières années de son existence entre doutes, colères et tristesse. Parfois pourtant, elle accède à quelques moments de répits, des petits instants de joie offerts par sa famille, son meilleur ami Jérôme Bouton et son obsession pour le rubik's cube.
    Elle reste toutefois instable jusqu'au jour où un diagnostic est posé sur sa situation : Lusun est Asperger. Enfin elle sait ! Enfin elle comprend ! Enfin ! Elle s'explique ses comportements décalés. Enfin ! Lusun peut être correctement accompagnée. Une nouvelle vie peut commencer. Témoignage autant qu'outil de compréhension Couleur d'asperge met en scène l'anxiété sociale provoquée par le syndrome d'Asperger.
    Cela dit, au fil de la lecture, il devient clair que le mal-être des personnes touchées par cette forme d'autisme n'est pas tant lié à ses symptômes qu'à un manque d'accompagnement et de compréhension. Drakja au scénario et Gery au dessin livrent dans les pages de leur première bande dessinée, un récit de fiction juste et réaliste inspiré de leurs vécus et parsemé d'histoires personnelles. Un roman graphique touchant, optimiste et chaleureux.

  • Au lendemain d'un tsunami, on détecte au large du détroit de Béring le signal de détresse du Derleth, un navire d'exploration scientifique... disparu depuis 40 ans. Le biologiste marin Moriah Lamb rejoint l'équipe de remorqueurs d'épaves missionnée par Rococo International, un groupe privé très intéressé par la cargaison du Derleth. De même qu'il est heureux que les mystères de l'univers soient inaccessibles à l'entendement humain, certains secrets devraient quant à eux rester immergés dans les abysses du cercle arctique.

  • Blankets

    Craig Thompson

    Drôle d'enfance pour Craig. Il grandit dans un cadre idyllique, celui d'une ferme isolée dans les bois du Wisconsin, où il cotoie biches, renards, ours, blaireaux... En revanche, la petite ville où il va à l'école est emblématique de l'Amérique profonde : repliée sur elle-même, violente, raciste. Une intolérance subie de plein fouet, à laquelle vient s'ajouter une culpabilité omniprésente entretenue par son éducation ultra-catholique. Lassé de l'autoritarisme de son père et des brimades vécues à l'école, Craig se réfugie dans le dessin, "plaisir frivole" dont s'efforcent de le détourner ses éducateurs. Son sentiment de culpabilité atteint son paroxysme lorsqu'il tombe raide amoureux de Raina, rencontrée dans un camp de vacances paroissial. Une passion qu'il parviendra tout de même à vivre jusqu'au bout... et qui lui redonnera goût au dessin, pour notre plus grand bonheur !

  • Approcher la mort. Découvrir la vérité.

    À 15 ans, alors qu'il intègre le prestigieux club de rugby de Bordeaux, Julien voit son avenir devant lui tout tracé : il sera rugbyman professionnel. Mais une violente chute au cours d'un match lui fait perdre connaissance et vivre une expérience de mort imminente (EMI : sensation de décorporation suivie d'un état modifié de conscience, parfois consécutive à un état de mort clinique) qui le met sur la piste d'un lourd secret de famille. Revenu de cette expérience bouleversante aux frontières de la vie, il demande à ses proches qui est l'homme qui l'a accueilli au seuil de la mort. Ce dernier dit s'appeler Paul et lui livre un glaçant secret de famille. Entre l'incrédulité des soignants, qui ne voient là qu'un simple épisode hallucinatoire, et le violent déni que ses proches lui opposent, Julien entreprend de soulever une chape de plomb que son père - tyran domestique - maintenait hermétiquement fermée sur le clan familial depuis des années. Lorsque l'Invisible frappe à notre porte il a le pouvoir de faire éclater la vérité, nous rendre notre intégrité et nous réinventer.

    En associant habilement le drame familial à la thématique des expériences de mort imminente, Eric Liberge signe en solo un puissant et passionnant récit. Une fiction dans laquelle les recherches pointues sur les effets médicaux et psychanalytiques des EMI servent une histoire captivante.

  • Sp4rx

    Wren Mcdonald

    • Huber
    • 28 Mai 2021

    QUE CACHE LE PROGRAMME ELPIS ?
    Multinationale toute-puissante implantée dans toutes les sphères de la société, Elpis propose à tous les humains d'augmenter leur "efficacité" au moyen d'implants cybernétiques derniers cris. Ainsi, tout citoyen peut s'offrir l'existence de ses rêves et consommer à loisir.
    Au cours un contrat à priori banal, SPR4RX, Hacker/Bitnite surdoué se rend compte que derrière ce pseudo humanisme de façade se cache un projet machiavélique visant à asservir l'humanité toute entière.
    Débute alors une course contre la montre afin de contrer les plans des puissants de ce monde pour lesquels la vie humaine n'a absolument aucune valeur.

  • Cette nouvelle intégrale regroupe Le Rêveur + Au Coeur de la tempête + La Valse des alliances. Elle rejoint dans cette série consacrée à l'oeuvre de Will Eisner La New York Trilogie et la Trilogie du Bronx, ainsi que L'Intégrale des Clés de la Bande Dessinée.

  • Une ode à la musique Funk, à travers le destin d'un chanteuse qui décide de suivre la voie de son idole en montant son propre groupe de Funk.

    Minneapolis, 1982. Passionnée de musique depuis toujours, Theresa rêve d'en vivre et décide de monter son propre groupe de funk, sur les traces de son idole, le Kid de Minneapolis. Mais lorsqu'on est noire et femme, s'imposer dans une ville à la culture blanche et rock est un combat de tous les instants.

  • Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles.
    Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d'une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d'éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d'espoir pour leurs peuples respectifs. L'espoir, une idée fragile qui devra s'extraire du chaos de Clivage pour grandir, s'épanouir et conquérir l'immensité du cosmos.

  • Ce troisième volet de la série culte d'Ed Piskor (Wizzywig, X-Men: Grand Design) nous plonge dans les années 1983 et 1984, période où les caméras se braquent sur le phénomène hip-hop : celles de la télévision avec l'émission fondatrice « Graffiti Rock » et celles du cinéma avec des films comme Breakin' n' Enterin' ou Style Wars, qui abordent respectivement le West Coast style et les dessous du graff new-yorkais.
    À cette époque, le rap se situe à une étape charnière de son histoire, avec l'arrivée d'une nouvelle génération d'artistes (Run-DMC, les Fat Boys, LL Cool J, Public Enemy, Slick Rick, Doug E. Fresh, Whodini...) résolue à supplanter les pionniers du mouvement.
    Best-seller traduit en neuf langues et couronné d'un Eisner Award aux États-Unis, Hip Hop Family Tree confirme une nouvelle fois son statut de bande dessinée historique, au propre comme au figuré.

  • La série culte d'Ed Piskor se poursuit dans les années 1981-1983 au moment où le hip-hop fait un bond depuis les parcs et les cours d'école pour envahir les clubs du centre-ville et les disquaires.
    Les artistes redoublent d'efforts afin de se démarquer de leur public en se sapant dans des styles flamboyants, jusqu'à ce que l'arrivée d'un jeune groupe appelé Run-DMC, ramène le genre sur le bitume.
    Dans ce volume, nous découvrons la genèse des tubes Planet Rock d'Afrika Bambaataa ou The Message de Grandmaster Flash and the Furious Five, mais aussi les coulisses du film Wild Style. On y retrouve également certaines futures grandes stars comme N.W.A., les Beastie Boys, Doug E. Fresh, KRS-One, Ice T et Public Enemy.

  • Consacré aux années 1984-1985, ce quatrième volume de la série Hip Hop Family Tree d'Ed Piskor marque un tournant : les débuts de Dr. Dre, la tournée scandaleuse des Beastie Boys en première partie de Madonna, la montée en puissance du label Def Jam, la naissance du premier groupe féminin de rap, la rencontre entre Will Smith et Jazzy Jeff, l'incursion de Run-DMC au cinéma...

    Créé à New York, le hip-hop de cette paire d'années se propage à Miami, Philadelphie ou Los Angeles et fait pleuvoir les dollars, sur fond de crack et de ghettos urbains.

  • Bottled

    Chris Gooch

    • Huber
    • 26 Mars 2021

    Quand l'amitié est trahie, il n'y a plus de limites... Trahie par sa meilleure amie devenue mannequin à succès, trompée par son petit ami, étouffée par des parents toxiques, Jane décide un beau jour qu'il est temps pour elle de quitter cette vie ne lui apportant qu'aigreur, colère, rancoeur et frustration. Puisque plus personne ne la respecte, elle sera prête à tout pour arriver à ses fins, quitte à risquer de se perdre en chemin.

  • "Le coup de cafard est une autobiographie qui raconte la petite enfance d´une survivante d´un abus sexuel intrafamilial. Son nom est Lucía, elle est l´alterego de l´auteur: Cécilia ""Gato"" Fernández. Dans cette histoire, Lucía raconte sa vie quotidienne en tant que petite fille à`Buenos Aires en Argentine. Elle évoque sa relation avec sa mère et son frère, mais aussi avec Alberto, son père qui abuse d´elle.Le Coup de Cafard aborde donc une thématique forte et complexe de facon subtile, racontée de la main de la victime sans pour autant recourir au récit autobiographique. Le choix narratif laisse ainsi la part belle à la métaphore narrative et à des séquences oniriques qui viennent s´imbriquer dans l´histoire pour raconter l´impossible."

  • En seulement six livres, Lynd Ward (1905-1985) s'est imposé comme l'un des précurseurs du roman graphique. Ses histoires - de l'artiste qui vend son âme, au couple pris dans les tourments de leur époque, en passant par l'homme maudit de ses péchés et l'ouvrier rebelle à la psychée tourmentée - ont su capturer un monde plein de contradictions dans des images d'une époustouflante modernité. Sur les pas de Frans Masereel et d'Otto Nückel, ces récits en gravures sur bois, ou romans sans paroles, dessinent les contours d'une oeuvre riche et exaltée.
    Livre après livre, cette anthologie donne à voir comment Lynd Ward, innovateur acharné, s'est créé un moyen d'expression rarement égalé en termes de puissance narrative, de construction de personnages, d'imaginaire et de techniques, où le lecteur écrit l'histoire autant qu'il la lit.

empty