• À l'été 1930, sur l'île Blanche, la plus reculée de l'archipel du Svalbard, à la faveur d'une exceptionnelle fonte des glaces, réapparaissent les vestiges d'une expédition polaire partie plus de trente ans auparavant : en 1897, Salomon August Andrée, Knut Frænkel et Nils Strindberg tentaient d'atteindre le pôle Nord en ballon et disparaissaient dans des circonstances mystérieuses. Sur le campement des explorateurs, plusieurs rouleaux de négatifs. À partir des photographies sauvées et du journal de l'expédition, Hélène Gaudy imagine le périple de ces trois hommes et mène une réflexion aussi profonde que poétique sur l'esprit d'aventure et la lutte contre l'effacement.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Vues sur la mer

    Hélène Gaudy

    Une femme s'invente la possibilité d'un exil dans une chambre d'hôtel, un lieu de refuge où elle s'abandonne à la rêverie. Sept fois, cette scène se répète, ni tout à fait la même ni tout à fait une autre, car le décor change, les détails et les personnages secondaires aussi. Et si ces séquences imaginaires n'étaient qu'une façon de meubler l'absence ? Ce premier roman tout à fait original donne à voir une belle et étonnante variation sur la tentation de la solitude.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Plein hiver

    Hélène Gaudy

    La rumeur a très vite parcouru les rues de Lisbon, petite ville des États-Unis : David Horn est revenu. Tout le monde observe le jeune homme disparu quatre ans auparavant, les uns curieux, les autres perplexes, quelques-uns effrayés. Dans les brumes du grand Nord, dont l'humidité ouatée semble propre à étouffer les passions, Hélène Gaudy observe les frémissements et les sursauts d'adolescents prisonniers de vies qu'ils rêvent de changer.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La ville de Terezín, à 60 km de Prague : forteresse inutile - jamais utilisée en temps de guerre -, ville de garnison puis camp d'internement devenu antichambre d'Auschwitz, "ghetto modèle" utilisé comme décor d'un film de propagande nazie tourné en 1944, cette cité est figée dans une histoire qui l'isole du monde. Au fil de rencontres, de témoignages, d'archives, le livre d'Hélène Gaudy interroge un lieu coincé entre une mémoire impossible et l'espoir jamais tout à fait éteint d'une renaissance.

  • Ils viennent ici depuis des années. Une maison de vacances, cachée dans une pinède méditerranéenne. Des étés identiques, comme si le temps ne passait pas. Comme si l'enfant unique de la famille, Nina, était vouée à ne jamais grandir. Mais cette fois, ils ont une invitée. Sabine, une adolescente mutique et sans charme, peut-être menteuse, qui entraîne vite Nina dans son orbite. De virées nocturnes en échappées sur les plages, de plus en plus indifférentes au monde, les filles s'exercent à des jeux féroces. Jusqu'à rompre l'équilibre de l'île.
    Dans ce deuxième roman, Hélène Gaudy ausculte avec subtilité les nouveaux rapports de force qu'entraîne, dans une famille fermée sur elle-même, l'irruption d'une adolescente étrangère à son milieu.

  • Grands lieux

    Hélène Gaudy

    Le lieu est toujours présent au coeur des livres d'Hélène Gaudy, l'idée de l'inviter en résidence d'auteur l'Esprit du lieu sur les rives du lac de Grand-lieu s'est imposée comme une évidence. Avec Grands lieux, en passant du singulier au pluriel, Hélène Gaudy nous rappelle que nous sommes tous attachés quelque part ; à une maison d'enfance, à un jardin perdu, aux eaux étroites d'une rivière ou aux rives d'un lac.
    « Sans doute chacun a ainsi, en soi, quelques lieux qui resteront des sources, des points de comparaison.
    Sans doute, quand ils changent ou disparaissent, découvre-t-on aussi, et brutalement parfois, que ces pans de mémoire ne tombent pas avec eux, que les odeurs, on les retrouve dans d'autres nuits, et les lumières, et les formes, et le passage des heures.
    Mais ils restent quelque part, nets dans chacune de leurs métamorphoses. Et c'est peut-être ça, qu'on peut appeler grands lieux ».
    Hélène Gaudy a tourné autour du lac, elle a parcouru ses eaux, écouté les paroles des riverains, pris des notes, photographié, documenté suivant cette méthode d'écriture qu'elle a développée dans le récit, Une île, une forteresse, paru aux éditions Incultes en 2016.

  • Henri Matisse (1869-1954) est l'un des peintres les plus célèbres du XXe siècle.
    Marqué par l'impressionnisme et le pointillisme, puis « fauve » provocateur en 1905, il ne se limita cependant jamais à un courant ou à une technique, explorant par la peinture, le dessin, le collage, ou encore la sculpture, la pureté de la ligne, l'expression des sensations et des sentiments. Voyageur, passionné par le Sud, la lumière et les couleurs, il fut un ami et un inspirateur pour de nombreux artistes.
    C'est toute la diversité et la richesse de son oeuvre que cet ouvrage fait découvrir au jeune lecteur.

  • Artiste le plus célèbre et le plus prolifique du XXe siècle, Pablo Picasso est devenu un véritable mythe. Génie précoce, dont le talent s'est révélé dès son plus jeune âge, il est passé par une multitude de styles, de la « période bleue » de sa jeunesse à la spontanéité des dernières oeuvres, en passant bien sûr par les différentes phases du cubisme. Peuplée de saltimbanques, de créatures mythologiques et d'animaux fantastiques, miroir déformant de sa vie, la peinture de Picasso est un univers à part, d'une incroyable richesse, où notre monde quotidien se révèle sous un nouveau jour.

  • L'art de l'ailleurs

    Hélène Gaudy

    • Palette
    • 25 Mai 2013

    S'il a toujours été l'un des thèmes favoris de la littérature, le voyage est un vrai défi pour l'art. Comment représenter avec des images fixes le passage du temps, les espaces changeants qui le caractérisent ? Comment les hommes arpentent-ils le paysage, comment le représentent-ils et comment lui imposent- ils leur marque ? Quel regard portent-il sur les autres civilisations ? Et surtout, en quoi les artistes ont-ils créé, transformé, voire contesté ce regard ?
    Tourisme, exil, immigration, aventures lointaines ou explorations du quotidien. du Moyen Âge à l'art contemporain, différentes façons de représenter un ailleurs réel ou imaginaire, un éternel espace de projection et de fantasme.

  • Un court roman d'une densité incroyable qui nous mène comme en apnée dans la tête d'un adolescent un peu perdu. En quittant en douce le collège, Julien trouve une arme. Il va l'apporter à Chen, son ancien ami. Ensemble ils vont trouver quoi en faire. L'univers cru de l'adolescence est évoqué sans effets et nous laisse sans voix.

  • La ville de Terezín, à 60 km de Prague, a quelque chose d'un îlot qui tranche sur le paysage. Forteresse inutile, jamais utilisée en temps de guerre, ville de garnison puis lieu d'internement devenue l'antichambre d'Auschwitz, cette cité est de plus en plus désertée par ses habitants, figée dans une histoire qui l'isole du monde. Terezín a été une ville camp, que les nazis ont voulu faire passer pour un « ghetto modèle », une ville décor puisqu'y a été tourné, en 1944, un film de propagande nazie commandé à un interné juif. Ici se noue un rapport particulier à l'image, à la langue, à l'artifice - symbole de la dissimulation qui est au coeur de la mise en place du projet criminel nazi, écran où les images, sans cesse, recouvrent d'autres images. Au fil de rencontres, de témoignages, d'archives, ce livre interroge un lieu en mutation, coincé entre une mémoire impossible et l'espoir jamais tout à fait éteint d'une renaissance. On y croise les fantômes de Robert Desnos et de W. G. Sebald, les figures de Petr Ginz, de Kurt Gerron et bien d'autres, fils distendus d'existences qui se sont croisées entre les murs de la forteresse. Il creuse la question du mensonge, des traces et de leur imbrication intime, puisque même les traces peuvent devenir mensongères selon qui les exhume et qui les met en scène.

  • Atrabile

    Hélène Gaudy

    c'était un de ses projets, depuis longtemps.
    être un survivant de l'apocalypse. comme dans ces films où le héros est seul, après la fin du monde. alors, un soir, en rentrant du lycée, il décide de partir.
    personne ne doit savoir où il est. personne ne doit savoir qui il est. la côte d'azur, il aimait pas trop. mais maintenant que son grand-père est mort, son appartement dans le sud est une planque idéale. là, personne ne vient le chercher. personne ne le remarque.
    il est atrabile, un garçon plein de mystère et de noirceur.
    mais il suffit d'une fille, à un arrêt de bus sous les palmiers, pour ne plus se croire le seul survivant.
    car il y a forcément une fille, rescapée comme lui, qui l'attend quelque part...


  • Comment faire quand on se transforme en loup-garou à la piscine ? Les parents de Lubin et Lou ont été clairs : leurs enfants n'iront pas à la piscine, c'est bien trop dangereux pour les loups-garous. Mais les jumeaux n'en font qu'à leur tête... Évidemment, ce qui devait arriver arrive : sur le bord du bassin, ils prennent froid et attrapent la "chair de loup". En quelques minutes, ils se transforment en monstres poilus. Heureusement que leur copain Arnold est là pour les sortir d'affaire !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Oscar n'aime pas la nuit, il préfère jouer, courir, dessiner... mais surtout pas dormir ! Alors, patiemment, sa maman - qui, elle, aimerait bien dormir de temps en temps - lui explique toute la richesse que recèle l'obscurité, pour peu qu'on laisse vagabonder ses sens et son imagination : la lumière éteinte, le noir s'allume et l'enfant s'endort dans la douceur de ses mille nuances, du noir un peu bleu au noir tout chaud ou lumineux.
    Un album d'une grande tendresse sur le thème des endormissements difficiles, servi par les illustrations subtiles et feutrées de Simone Rea et la plume délicate d'Hélène Gaudy.

  • Juste avant la rentrée, la famille de Lubin et Lou déménage. Les jumeaux loups-garous sont excités : à quoi ressemble la future maison ? Et vont-ils réussir à se faire des copains à l'école ?

  • La belle forêt près de chez Lubin et Lou risque d'être rasée au profit d'un parc de loisirs... Comment feront-ils pour courir parmi les arbres comme ils aiment tant le faire? Leur grand frère Jean-Loup refuse de laisser faire ça. Grâce à sa grande connaissance de la nature, il convainc les gens du village de protéger la forêt. Mais, submergé par la colère, il se transforme en loup sous les yeux de tous...

  • Lorsque Liv arrive au village, le coeur de Lubin s'emballe. Il n'a jamais vu de fille comme elle, aussi mystérieuse... Mais comment lui cacher qui il est vraiment ?
    Quand un loup-garou a un coup de foudre en pleine rue, ça ne passe pas inaperçu...

  • Ce soir, c'est la pleine lune. C'est la fête dans la famille de Lubin et Lou: les loups-garous vont se transformer! Mais alors que la nuit tombe, quelqu'un sonne à la porte...
    Une aventure pleine de mystère et de suspense, au coeur de la forêt.

  • Après «Je veux enlever la nuit » et «Mon tout petit pays», le nouvel album jeunesse de Hélène Gaudy, où un petit garçon nommé Noël rencontre un chat qu'il nomme Minuit. Ce chat plein de sagesse et de mystère va pousser Noël à être curieux, à s'interroger, et à partir à la découverte du bois perdu. Ce récit initiatique propose une réflexion sur l'importance de nommer les choses, afin de mieux les connaître et les comprendre.

  • Les jumeaux loups-garous sont inquiets : leur grande soeur, Marylou, n'a pas quitté le canapé depuis des semaines...Elle fait sa crise d'alouvescence !

  • Arnold a semé le doute dans l'esprit de Lubin et Lou : pour lui, tout laisse à penser que leur camarade de classe Liv est une petite vampire. Pour en avoir le coeur net, les enfants échafaudent un plan. Ils vont inviter Liv chez les jumeaux et mettre la supposée vampire à l'épreuve de gousses d'ail et de formules magiques...

  • Le loup est de retour dans la montagne. Alors que les habitants sont effrayés par cette bête dangereuse, Lou va tout faire pour leur prouver qu'ils ont tort d'avoir peur.
    Une aventure haletante qui donnera lieu au plus extraordinaire des face-à-face.

  • Lubin et Lou sont des jumeaux loups-garous. Même si ce ne sont pas des monstres assoiffés de sang, personne ne doit découvrir leur secret: c'est trop risqué! Leur sera-t-il possible de côtoyer les humains sans se faire démasquer?

empty