Payot

  • « L'amour et les sentiments ne suffisent pas à faire vivre notre sexe ».

    Une majorité de femmes souffrent - souvent sans le savoir - de ne pas avoir la vie sexuelle qu'elles souhaitent : être à l'aise avec les sensations, pouvoir les ajuster à celles du partenaire, bénéficier ainsi des vertus reconstituantes du partage amoureux.

    Au croisement de la gynécologie, de la médecine chinoise, de la psychanalyse et de l'approche transgénérationnelle, le docteur Flaumenbaum, gynécologue et acupunctrice, s'appuie sur plus de quarante ans d'expérience pour expliquer comment les femmes d'aujourd'hui construisent leur sexualité, la place qu'y tient la mère, pourquoi le plaisir ou même le désir sont si peu souvent au rendez-vous, et comment faire pour y remédier.

    Un livre qui devrait revigorer les hommes et dynamiser les femmes.

  • Devenir grand-mère aujourd'hui, c'est se sentir habitée d'une énergie nouvelle, c'est vivre un "deuxième printemps". C'est aussi, plus qu'on ne le croit, un moment de fragilité et de transformation intérieure, et la parole est capitale pour que chacun trouve sa place dans la famille : les grands-parents, les enfants devenus parents, les gendres, les belle-filles et, bien sûr, les petits-enfants. Les grands-mères d'aujourd'hui sont devenues des "passeuses d'histoires". Quelles valeurs et quels secrets doivent-elles apprendre à transmettre à leurs petits-enfants pour les propulser dans la vie ?

  • Devenir grand-mère, c'est se sentir habitée d'une énergie nouvelle, c'est vivre un « deuxième printemps », et c'est aussi devenir une autre personne. Cette nouvelle tranche de vie, pour être épanouissante et régénérante, implique une adaptation, car c'est plus qu'on ne le croit un moment de fragilité et de transformation intérieure : on est déstabilisée, on passe par des émotions parfois remuantes, on doit se repositionner par rapport à sa fille ou son fils devenus parents, à sa belle-fille ou à son gendre, penser à la fin de sa propre vie même si l'on se sent en pleine forme, tout en ayant un devoir de transmission. Que se passe-t-il donc au moment où l'on devient réellement grand-mère ? De quoi fait-on l'expérience ? Quels secrets doit-on apprendre à quitter pour ne pas oublier d'être dans la transmission vis-à-vis de ses petits-enfants ? Et que leur transmettre ?

  • Le transgénérationnel, ce n'est pas que du négatif, des traumatismes légués par nos ancêtres. Il y a aussi des aspects positifs, et en premier lieu la transmission d'une bonne santé. Guérir de sa famille, ce n'est donc pas seulement se défaire de ce qui nous empoisonne la vie, c'est également savoir prendre ce que nos parents nous ont transmis de bon, se reconnecter à ce bon après avoir "nettoyé" les liens familiaux. Danièle Flaumenbaum et Bruno Clavier, les deux meilleurs représentants de l'approche transgénérationnelle, dialoguent ici sur nos besoins fondamentaux, la parole émotionnelle, l'enfant en nous, la manière de transmettre une bonne santé, mais aussi le cas des familles recomposées, ou encore les fantômes de demain que nous fabriquons aujourd'hui.
    />

empty