Fabcaro, Open Bar

Que fait un bébé éléphant dans la salade ? Quels sont les ingrédients pour s’assurer un horrible voyage en TGV ? 

Les migrants, pour frimer entre bobos.

La hotline telle que nous l'avons tous connue un jour.

L'actualité revisitée par Fabcaro avec du 10 ème degré est délicieusement hilarante.

 
Ingrid Chabbert et Carole Maurel, En attendant Bojangles, Steinkis

Le premier roman d'Olivier Bourdeaut "en attendant Bojangles",  a été une vraie révélation pour le public". Il a d'ailleurs reçu plusieurs prix dont le roman France Culture-Télérama des étudiants.

Ingrid Chabbert et Carole Maurel ont réussi le défi d'adapter en BD ce roman magnifique. Avec beaucoup de délicatesse, elles ont donné vie en image, à ce couple qui s'aime d'un amour fou, au sens littéral du terme . Il danse sur la musique de Nina Simone au milieu du salon devant les yeux ébahis de leur petit garçon. Le brin de folie de la mère est le prétexte à une vie joyeuse et extravagante. Mais petit à petit, il devient de plus en plus difficile de mener une existence normale. Les dessins et les couleurs sont superbes et le texte choisi de manière à ne pas trahir le roman. A offrir sans retenue

Timothé Le Boucher, Ces jours qui disparaissent, Glénat

Lubin a des absences, il ne se réveille plus qu'un jour sur deux. Le plus inquiétant c'est qu'une autre personnalité prend sa place, un caractère bien différent du sien qui complique son quotidien et ne ménage pas ses relations amicales. Ils vont tenter de communiquer par vidéo, mais bien vite cet Autre prend plus de place et plus de temps sur Lubin qui voit sa vie disparaître.

Cette bande dessinée subtile, fleurtant toujours entre fantastique et psychose, nous plonge dans un doux malaise. Timothé Le Boucher nous fait frémir avec son héros et nous impose une pleine compassion pour sa situation. Ce réçit inivite à la réflexion et ouvre plusieurs voies de compréhension pour cette histoire qui vous marque par la poésie de son dessin et de ses messages. 

David Sala, Le joueur d'échecs, Casterman

Une très belle adaptation de la nouvelle de Stephen Zweig écrite peu de temps avant son suicide et  publiée à titre posthume en 1943. Sur un paquebot qui va en Argentine (dernière destination de Zweig) deux joueurs d'échecs s'affrontent. le champion mondial et un aristocrate qui ne doit sa survie dans les geôles nazies qu'à ses parties  d'échec contre lui-même pour ne pas penser. Elles ont failli le rendre schizophrène et il a interdication de jouer.

David Sala a dessiné cette  BD à l'aquarelle. Beaucoup de scènes qui ont lieu la nuit dans la nouvelle ont été transposées en journée afin de rendre l'ouvrage  plus lumineux. L'iconographie et les costumes sont plutôt des années 20. Sur le paquebot, la tension qui monte autour de l'échiquier est retranscrite par des nuances bleues et violettes très marquées..

C'est  une somptueuse adaptation de ce texte sombre, annonciateur de l'apocalypse à venir.

Emmanuel Lepage , Ar Men, Futuropolis

Ar-Men est la dernière magnifique BD de Emmanuel Lepage (La lune est blanche,Voyage aux îles de la désolation, un printemps à Tchernobyl etc...)

Ar Men,   c'est l'histoire de la construction longue et difficile du phare au large de l'île de Sein dans le Finistère. C'est donc le phare du bout du monde qu'on nomme l'enfer des enfers. Tout est dit. Germain en est l'un des gardiens. La solitude et la rudesse de cette vie lui conviennent et lui permettent d'oublier ses blessures.

On navigue entre faits historiques et légendes bretonnes. Les amoureux de la mer ne pourront qu'adorer. En prime, un DVD.

Didier Quella-Guyot, Sébastien MoriceFacteur pour femmes, Grand Angle

C'est la guerre 14-18. Presque tous les jeunes hommes sont mobilisés sur cette petite île bretonne, excepté Maël qui a un pied bot.Comme il parcourt tous les chemins à vélo depuis son plus jeune âge, on le nomme facteur le temps de la guerre. Commence alors pour lui une mission qui va largement dépasser la distribution des lettres. L'histoire est très originale, les dessins et les couleurs sont superbes. 

Didier Quella-Guyot, Sébastien MoriceL'île aux remords, Grand Angle

Pour réaliser cette BD, le même duo que pour l'ouvrage "facteur pour femmes" Sébastien Morice (Dessinateur), Didier Quella-Guyot (Scénario).

Dans les Cévennes, pendant les crues de 1958 Jean, médecin de campagne, part porter secours à son père qui vit au sommet de la colline. Pendant 25 ans Jean a fui sans donner de nouvelles en rentrant dans l'armée coloniale où il a vécu de bagne en bagne en tant que médecin.

Isolés par les eaux qui commencent à monter, le père et le fils  vont enfin évoquer une situation familiale difficile.

Le dessin est précis et les couleurs numériques d'une grande douceur. On se laisse porter des Cévennes à la Guyane puis à l'Indochine avec beaucoup de plaisir.

Arnaud Le Gouëfflec et Laurent Richard, La Carte du Ciel, Glénat

La nuit où d'étranges lumières sont aperçues au-dessus de la petite ville de Vallièvre, Claire, Wouki et Jules voient leur vie trop tranquille à leur goût devenir plus agitée lorsque des évènements étranges commencent à se produire et qu'une nouvelle prof chamboule leur vie au lycée. Les trois amis inséparables, qui se passionnent depuis peu pour les Ovnis, vont commencer leur enquête.

Claire nous raconte ces quelques mois de terminale et partage avec nous ses questionnements, au milieu du chambardement qui s'abat dans son petit coin de monde. Entre le récit intimiste et le polar, cette BD vous englobe d'une ambiance douce ou inquiétante. Le dessin délicat de Richard et les dialogues simples et réalistes de Le Gouëfflec ajoutent encore au charme de cette histoire.

Une perlette juste avant la rentrée. 

Florence Porcel et Erwan Surcouf, Mars Horizon, éditions Delcourt

Vous en avez peut-être entendu parler, mais il y a quelques temps déjà a été lancé un projet pour coloniser la planète rouge, Mars One. Celui-ci à largement inspiré Florence Porcel pour nous offrir une fiction sur la première colonisation de cet astre voisin. Accompagnés par le dessin graphique d’Erwann Surcouf, nous allons suivre les premiers jours de l’équipage, ambassadeurs de la Terre.

Cette BD ne se concentre pas seulement sur les aspects scientifiques de la mission, mais nous fait également ressentir les émotions de ces hommes et femmes, dans cet environnement à la fois mortel et époustouflant. Une expérience unique, partagée avec nous dans tout ce qu’elle implique de découvertes, de dangers et de passions.

Une première belle surprise de la toute nouvelle collection Octopus, à découvrir tout en jetant un œil vers le ciel.

Liv Strömquist, L'origine du monde, Rackham

Cette bande dessinée devrait être un ouvrage aussi essentiel que Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. Voilà c'est dit.

L'auteure (ne me forcez pas à réécrire son nom, pitié) nous relate au fil des pages les événements et les personnages qui ont marqués la sexualité féminine, et par répercussion masculine. Rédigé comme un documentaire, accompagné par un regard acéré et un vocabulaire précis, c'est par l'humour que le message passe.

Un voyage dans le temps, l'histoire, la philosophie, la médecine et la science, qui retrace l'image du "sexe féminin" (les guillemets ont leur importance, vous verrez), forgé par des "hommes plein de bonnes intentions" (idem). Un texte engagé, qui espérons-le intéressera tous les genres. 

A mettre entre toutes les mains. 

Olivier Boiscommun et Sylvain Runberg, Le Règne t.1 La saison des démons, Le Lombard

Neuf mois! Soit une éternité depuis la première vidéo posté sur le net ;

https://www.youtube.com/watch?v=Z-rGP3CIsrc

C'est l'eau à la bouche que nous attendions ce qui promettait d'être une histoire palpitante, des illustrations soignées et fantastiques. 

Le verdict ? C'est trop court! Et dire qu'il va falloir attendre pour la suite....

Pour ceux et celles qui se demandent pourquoi tant d’engouement, la réponse est simple; Sylvain Runberg est le scénariste de Millenium (l'adaptation en BD chez Dupuis), de Warship Jolly Roger, Orbital,... Olivier c'est Lueur de NuitMeutes, Pietrolino,... Et ils nous offrent Le Règne.

Alors que les humains ont fini par disparaître, l'évolution continue son chemin au milieu des dérèglements climatiques et de nos ruines. Dans ce monde sauvage, Isaac, Octavia et Pantacrius échangent leurs services de protection contre la possibilité d'échapper aux fléaux qui menace leur monde.

Entre récit d'aventure épique et fable moderne, ce premier tome nous emporte pas ses détails et son rythme.

Mademoiselle Caroline et Julie Dachez, La différence invisible, Delcourt/Mirages

William vit retranché dans un monastère depuis 25 ans.A l'aube de l'âge adulte il a quitté sa famille et le monde citadin pour rejoindre l'ordre religieux des Chartreux. Un acte notarial l'oblige à revenir à Paris. Lors de ce voyage, il va rencontrer, Mery,  une jeune femme gravement malade qui va bouleverser le cours de son existence

Une très belle histoire, tout en flash back, sur le sens de la vie, de la mort, sans tomber dans les clichés. Le graphisme est épuré et délicat. 

Une Bd qui vaut donc le détour.

 
ZEP, Un bruit étrange et beau, Rue de Sèvres

William vit retranché dans un monastère depuis 25 ans.A l'aube de l'âge adulte il a quitté sa famille et le monde citadin pour rejoindre l'ordre religieux des Chartreux. Un acte notarial l'oblige à revenir à Paris. Lors de ce voyage, il va rencontrer, Mery,  une jeune femme gravement malade qui va bouleverser le cours de son existence

Une très belle histoire, tout en flash back, sur le sens de la vie, de la mort, sans tomber dans les clichés. Le graphisme est épuré et délicat. 

Une Bd qui vaut donc le détour.

 
Vanyda et Hitori, Mia & Co, Dargaud

Dans cette bande dessinée au dessin très dynamique et fin, Mia Gauthier, Louka et Zouzou, nous entraine dans leur quotidien de copains. Entre école, jeux vidéo et musique, Mia va découvrir que les relations filles/garçons changent en grandissant. Une histoire pleine de justesse sur l’adolescence et ses questions.

Hope Larson et Rebecca Mock, Pile ou face, cavale au bout du monde, Rue de Sèvres

Les jumeaux Cléopâtre et Alexandre, rejoignent le clan du Crochet Noir après la disparition de l’homme qui les a recueilli. Pris en flagrant délit, ils vont trahir le Clan contre leur liberté. De fils en aiguille, ils vont se retrouver séparer sur la mer en espérant se retrouver à la Nouvelle-Orléans. Embarqué dans une chasse aux trésors, de magouilles en galères, une aventure palpitante dans l’Amérique de 1860.  

Catherine Meurisse, La légèreté, Dargaud

Le 7 janvier 2015, Catherine Meurisse est arrivée en retard à Charlie Hebdo. C'est ce qui l'a sauvée du massacre de la salle de rédaction. Dans La Légèreté, elle nous raconte l'après, la perte, le traumatisme, l'amnésie, la reconstruction ... Toutes les retombées de cet acte atroce qui a remué la France. 

C'est un récit sans misérabilisme, qui nous fait rire et pleurer. D'une beauté nouvelle, c'est l'histoire d'une renaissance.

C'est aussi l'hommage aux copains partis brutalement, de l'esprit Charlie et de l'importance de l'art.

Matthieu Bonhomme, L'homme qui tua Lucky Luke, Lucky comics

Le retour de l'homme qui tirait plus vite que son ombre! 

Froggy Town est une petite ville de chercheurs d'or, perdue en montagne. La loi y est bancale et gérée par un shérif et ses frères, les Bone. C'est sous une pluie battante que Lucky Luke arrive. Diligence attaquée, pénurie de tabac,... Luke va se retrouver chargé de l'enquête sur le vol de l'Or et au beau milieu des ennuis.

Ce bel hommage de Bonhomme à Morris fait revenir le cow-boy solitaire au sommet. Dans une ambiance pure westerns, un dessin nouveau, on redécouvre l'essence de la célèbre série de BD qui enchanta toute une génération.

Olivier Balez et Didier Tronchet, L'homme qui ne disait jamais non, Futuropolis

Violette est hôtesse de l’air et souhaite devenir profiler pour pouvoir détecter les personne à risque dans les avions. Quand elle tombe sur un passager amnésique, Etienne, perdu sur son vol, elle voit là le sujet idéal pour sa thèse. Dès lors, elle ne va plus le quitter et de manière assez insistante tenter de lui faire retrouver la mémoire.

Polar entremêlé de situations loufoques et de surprises, cette BD nous fait passer un très bon moment entre la France et … l’Amérique Latine. Les dialogues sont savoureux et le personnage dynamique de Violette se confronte à un Etienne désabusé.

 
Matz, Walter Hill et Jef, Corps et âmes, Rue de Sèvres, mars 2016

Frank est un professionnel, un tueur sous contrat qui comprend et accepte les risques du métier. Mais parmi tous les scénarios possibles, celui-ci, il ne l’avait sans doute jamais imaginé. Par vengeance, « on » a fait de lui une femme.

Dans une ambiance de néons et d’hôtels bons marchés, un homme dangereux devient une femme dangereuse mue par la vengeance. Sur un dessin acéré, vous serez emporté dans un polar à la première personne.

Smolderen et Clérisse, L'été diabolik, Dargaud

Le nouveau one shot du talentueux duo Clérisse-Smolderen !

quatrième de couverture: Un agent secret sorti de nulle part, un accident dramatique, une fille troublante et la disparition de son père, le tout en deux jours... Pour Antoine, 15 ans, l'été 1967 sera celui de toutes les découvertes. Après Souvenirs de l'empire de l'Atome, les auteurs proposent un nouveau cocktail détonant et jouissif : un scénario particulièrement haletant, entre espionnage et littérature, passé au mixeur graphique de Clérisse qui, cette fois, mélange les références des fumetti à David Hockney.

Notre avis :

C’est un coup de cœur d’Adeline (et le mien aussi par ricochet !). Un graphisme et une histoire qui vous raviront.

 
Jane Deuxard et Deloupy, Love story à l'iranienne, Delcourt

C'est aux travers de nombreux témoignages que la journaliste Jane Deuxard nous fait découvrir les relations amoureuse en Iran. Pas de relations intimes avant le mariage, les rencontres uniquement dans des lieux publiques, très peu de contacts entre les futurs épous, mariages arrangés, et pour ceux qui tentent de contourner le régime, un combat de tous les jours contre leur famille et/ou belle famille conservatrices. 

Plus que ce manque de liberté, c'est aussi leur vision de l'amour qui fait se hausser les sourcils. Il y a un tel manque d'espoir dans leurs discours, pour leur pays, pour leur avenir, envers la religion et les mollahs qui contrôlent la partie la plus intime de leur vie. Toute une génération voyant le monde évoluer autour et condamné par la tradition et la pression familiale à suivre un destin tout tracé.

Les témoignages sont très beaux et le dessin de Deloupy les accompagnent parfaitement, allégeant le propos et ajoutant de l'humour là où certaines situations seraient à pleurer.

Pénélope Bagieu, California dreamin', Gallimard

 

Tout le monde a entendu cette voix, soit dans les choeurs de  The Mamas and The Papa, soit dans cette sublime chanson qu'est Dream a little dream of me. Ellen Cohen, allias Mama Cass, grandit à Baltimore et vogue vers New York poussée par son désir de devenir chanteuse.

 

Sous le coup de crayon magnifique de Pénélope Bagieu, Cass est lumineuse, vivante, passionnée et incroyablement attachante. Une plongée dans les années 60 et 70. Vous ne lirez pas cette BD sans une bonne dizaines de chansons dans la tête.

Vanyda, Entre ici et ailleurs, Dargaud

Coralie a 28 ans, est célibataire depuis peu et ne sort pas beaucoup. Elle décide alors de reprendre sa vie en main en s'inscrivant à un cour de capoiera. Rencontrer de nouvelles têtes, de nouveaux flirts, et surtout se rapprocher de ses origines laotiennes. 

 

Avec comme toile de fond les questionnements du métissage, Vanyda nous dépeint le quotidien et le changement, les réflexions sur nos origines et notre manière d'appréhender l'autre, les préjugés et les amalgames. Dans ce joli récit, c'est grâce à ses amis de la capoeira  que Coralie découvrira qui elle est.

Oscar Martin, Solo, Delcourt

Dans un monde de poussière, ravagé par la pollution et les guerres nucléaires, les animaux ont évolué pour devenir aussi grand et gagner la même intelligence que les quelques humains restant. Solo, un jeune rat, part de chez lui pour permettre à sa famille de mieux survivre. Seul sur la route.

 

Le dessin est très proche de celui des films de Don Bluth (Brisby et le secret de NIHM), avec des mouvements très travaillé, et l’univers n'est pas sans rappeler celui de Mad Max. Une superbe BD où la survie est l'enjeu ultime.  

 

Tome 1 paru en septembre 2014, série en cours

G.Willow Wilson et Adrian Alphona, Ms. Marvel, 

 

Kamala est une jeune fille de confession musulmane vivant à Jersey city. Rêvant de super héros, de plus de liberté et de popularité, ses souhaits vont être exaucés par une nuit de brume. Mais malgré d'extraordinaires pouvoirs, Kamala va se confronter aux galères de l'adolescence, des douleurs que la polymorphie peuvent causer et des défis quotidiens que nous lance la société.

 

Avec un message pluriculturel, ce comics nous entraine dans un univers plein de couleurs et d'humour. Un vrai petit bonheur. 

 

Sélection officielle d'Angoulême 2016.

 

Marvel, A partir de 12 ans.

Benjamin Renner, Le grand méchant Renard, Delcourt

Cette BD pour petits et grands nous renvoie dans notre enfance où les loups sont méchants et les renards malins. Enfin presque.
Renard n'est pas très futé, lui. Les animaux de la ferme ont plus pitié de lui que peur. Du coup il a faim, son ventre gargouille toute la journée. Aussi, quand Loup lui propose un plan génial pour manger de bon poulet dodu sans risque, Renard accepte tout de suite. Et le voilà responsable de trois œufs. 


Dès la première page, les convulsions zygomatiques se font sentir, pour finir par de nombreux fou rire. Outre les deux personnages présentés ci-dessus, vous trouverez dans ses planches ; des poules de combats, des poussins très perturbés et un chien de ferme par vraiment concerné par le vaudeville qui se déroule autour de lui.

 

Delcourt, collection Shampooing, parution janvier 2015

Zep, What a wonderful world

L’auteur de Titeuf pose un regard sans concession sur l’actualité sociopolitique de son nombril. Il s’interroge sur la vanité des choses et s’engage pour un monde plus juste, sans guerre, sans peur de l’étranger et sans choux de Bruxelles.

Sincèrement drôle. Un peu l'esprit de Mafalda dans un monde plus phallique!!!

 

Delcourt, parution octobre 2015

Scott McCloud, Le sculpteur

David Smith, sculpteur désespéré de retrouver un jour l'inspiration va passer un pacte. Contre son don, il n'aura que 200 jours pour accomplir son oeuvre, laisser derrière lui l'empreinte immortelle de son Art comme il le rêve. Mais le destin est cruel et à peine a-t-il conclu le marché qu'une jeune femme entre dans sa vie.

Autour du mythe de Faust, Scott McCloud réinvente la fable urbaine. Un frisson parcourt sa nouvelle oeuvre, dont l'ambiance particulière vous transporte et vous amène à reconsidérer votre voie.

 

Rue de Sèvres, parution mars 2015

Ralph Meyer et Xavier Dorisson

Undertaker, Dargaud

Les croques mort, c'est un peu une blague qui se répète dans Lucky Luke, une alarme qui se déclenche hurlant "ça va saigner !" Dans tout bon Western, une figure pâle entourée de vautours. Mais celui-ci, Jonas, s'est attribué l'humour cynique de la Mort et un coup de fusil à faire pâlir le cow-boy de Morris et Goscinny. 

Accompagné de la plume de Dorison (Long John Silver) et du crayon de Meyer (Berceuse assassine), vous ne verrez plus les charognards de la même manière.

Pour tous les amateurs du genre et les autres.

 

Dargaud, série en cours (2 tomes),  parution janvier 2015

Cyril Pedrosa, Portugal, Dupuis

Dans cet album, Cyril Pedrosa dresse le portrait de Simon Muchat, un auteur de BD sans inspiration ni projet. Il végète doucement dans son boulot d'animateur scolaire et exaspère Claire, sa compagne, qui le voudrait plus investi. Invité à passer quelques jours au Portugal, dont sa famille est originaire et où il n'était plus allé depuis l'enfance, il va y découvrir une autre façon d'exister et d'être - et peut-être le début d'une nouvelle inspiration ?

 

Ce périple presque immobile en forme d'introspection, tout en nuances et en sensations, permet à Cyril Pedrosa, lui-même d'origine portugaise, de livrer un récit ample et aérien, aux couleurs de l'autobiographie.

 

Une belle histoire sur la quête d'identité. Le dessin et les couleurs sont magnifiques...

 

Dupuis Aire libre, parution septembre 2011, one shot.

© 2023 par Espace Détente.  Créé avec Wix.com